L'histoire de la protection de l'environnement

L’histoire de l’écologie en France : près d’un demi-siècle d’initiatives environnementales

 

Depuis près d’un demi-siècle, les préoccupations environnementales de la société française se sont traduites par des actions concrètes et des politiques publiques visant à un environnement sain et durable. Retour sur l’histoire de l’écologie en France.

 

 

Les premières prises de conscience écologiques

 

L’explosion de la première bombe atomique en 1945 au Nouveau-Mexique marque le début de la prise de conscience des conséquences des activités humaines sur la planète. La contamination de l'atmosphère par les produits de la fission nucléaire représente alors un désastre écologique sans précédent. Dès les années 1970, il devient clair que le nombre de catastrophes écologiques liées à l’activité humaine a augmenté.

 

C’est à cette période que l’écologie fait véritablement irruption dans la société française. En 1971, Georges Pompidou crée le premier Ministère de l'environnement. De nombreuses associations se forment. Dans le domaine de l’éducation, les enseignants ont désormais la consigne d’encourager leur classe à observer, comprendre et responsabiliser leurs actes environnementaux.

 

Face au choc pétrolier de 1973, la France s’intéresse de près aux énergies renouvelables et à la fin des années 1970, le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) a considérablement progressé dans le champ de l’énergie solaire. À partir de 1981, des panneaux photovoltaïques commencent à être installés un peu partout.

 

L’accident majeur de Tchernobyl de 1986 réaffirme la nécessité d’une conscience écologique durable. En 1990, l’Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (ADEME) est créée.

 

 

Les années 2000 : nouveau tournant de l’histoire de l’écologie en France

 

Les désastres des marées noires en Bretagne et dans le sud-ouest pendant l’hiver 1999-2000 ont convaincu les Français que l’écologie est une problématique qui les concernent plus que jamais.

 

En 2000, la France adopte un programme ambitieux de lutte contre le réchauffement climatique. La même année, les premières Assises nationales de l'éducation à l'environnement imposent aux programmes scolaires d’aborder la thématique environnementale.

 

En 2005, le pays s'engage à maintenir ses émissions de gaz à effet de serre à leur niveau de 1990. Le Grenelle de l’environnement de 2007 engage une réflexion globale sur le changement climatique et la maîtrise de l’énergie avec tous les acteurs de l’écologie. L’éducation au développement durable dans les programmes d’enseignement est réaffirmée. Au même moment, l'Alliance pour la Planète, rassemblant plus de 80 associations, lance le défi "5 minutes de répit pour la planète" : il s’agit d'éteindre toutes les lumières et appareils électriques. Même la Tour Eiffel joue le jeu !

 

Presque dix ans plus tard, le 26 juillet 2016, l’avion solaire Solar Impulse 2 boucle le premier tour du monde aérien sans une seule goutte de carburant. En 2018, le gouvernement annonce un grand plan solaire visant à augmenter la part des énergies renouvelables face au nucléaire.

 

 

NULLA NON EUISMOD

Pellentesque rutrum turpis id blandt

Submitting ...

Server error. Try again!

Your message has been sent.

Edit and design by tpamps.fr - Copyright 2017