L'autoconsommation d'énergie photovoltaique devient une réalité

 

 

Le 27 juillet 2016, un projet d'ordonnance réglementant la pratique de l'autoconsommation d'électricité a été présenté en Conseil des ministres. Ce projet fait partie du paquet de mesures prévues par la loi concernant la transition énergétique et la « croissance verte continue ». À la fin mars 2016, l’éolien et le photovoltaïque couvraient seulement 6 % de la consommation électrique du pays. Ces mesures ont pour but d’inciter les Français à s’équiper de leurs propres dispositifs de production d'énergie photovoltaïque et d'en consommer l’électricité produite.

 

Fonctionnement et encadrement

 

Jusqu’à présent, dans la grande majorité des cas, l'électricité produite grâce à des sources d’énergies renouvelables, tel que le photovoltaïque, provenant de particuliers était revendue à EDF. Seuls 6 à 7 % des foyers équipés de panneaux photovoltaïques consomment leur propre production. Avec l’augmentation des tarifs de l’électricité, aujourd’hui, l’autoconsommation intéresse chaque fois plus de Français. Ce projet d’ordonnance clarifie le cadre d'application à la production de sa propre électricité, afin de rendre cette pratique davantage accessible aux particuliers comme aux entreprises en introduisant notamment, la notion d’opérations « collectives ». Une telle notion implique la vente d’électricité entre producteurs et consommateurs liés par un format associatif et situés sur une même ligne de départ basse tension.

 

Tarification adaptée

 

Un tarif, spécifique aux auto-consommateurs, pour l’utilisation du réseau électrique est prévu par le projet d’ordonnance. En outre, celui-ci impose aux gestionnaires des réseaux d’en faciliter la pratique. Cette tarification, non encore précisée, prendra en considération la réduction de coût pouvant être engendrée par les opérations d’autoconsommation. Un foyer produisant son électricité renouvelable devra tout de même ponctuellement recourir à l’électricité d’un fournisseur externe de son choix. Cependant, les horaires de soutirage du réseau public ne se confondront pas nécessairement aux heures de pointe des foyers consommateurs. Pareillement, les installations collectives d’autoconsommation réduiront sans doute la demande des réseaux en amont. Une utilisation qui devrait voir des tarifs moins élevés.

 

Développement des renouvelables et baisse des charges

 

Selon le gouvernement, il s'agit d'une mesure de soutien à l’autoconsommation d’électricité qui va vers un développement des énergies renouvelables. Dans l'actualité, les entreprises et les particuliers qui produisent leur propre électricité la revendent à EDF sous une tarification subventionnée par l’État. Il est prévu une obligation de rachat, à des tarifs progressivement en baisse. Cette baisse devrait se répercuter sur les charges du service public de l’énergie, avec une hausse prévisionnelle de 19 % en 2017. Conjointement à la présentation de ce projet d’ordonnance, le lancement imminent du premier appel d’offres a également été annoncé. Celui-ci, à destination des entreprises agricoles, industrielles ou tertiaires, tel que les centres commerciaux, est ouvert à toutes les installations en autoconsommation d’électricité renouvelable de 100 à 500 kw. Une sélection de 100 à 400 projets représentant un volume total de 40 MW sera réalisée avec également une valorisation financière.

 

 

 

Edit and design by tpamps.fr - Copyright 2017

NULLA NON EUISMOD

Pellentesque rutrum turpis id blandt

Submitting ...

Server error. Try again!

Your message has been sent.